Contraction des marchés des changes : causes et implications

BIS Quarterly Review  | 
11 décembre 2016
PDF full text
 (200kb)
 |  21 pages

Pour la première fois en quinze ans, les volumes de transactions sur les changes se sont contractés entre deux enquêtes triennales consécutives de la BRI. La baisse du volume d'opérations réalisées par les établissements à fort effet de levier et les opérateurs centrés sur des échanges ultra-rapides, ainsi que la réduction de l'appétit pour le risque, ont nettement pesé sur l'activité du marché au comptant. Ce recul a été partiellement compensé par une hausse de l'activité sur les dérivés, essentiellement aux fins de couverture. De nombreuses banques spécialisées dans le négoce des changes sont devenues plus réfractaires au risque et ont revu leur activité de courtage de premier rang. Parallèlement, de nouveaux acteurs non bancaires prenant appui sur les technologies occupent à présent une place importante en tant que teneurs de marché et fournisseurs de liquidité. Dans ce contexte, les opérations de change reposent de plus en plus sur des relations directes, de nature électronique. Cette évolution de la composition des acteurs du marché et de leurs schémas de négoce pourrait avoir un impact non négligeable sur le fonctionnement du marché et la résilience de sa liquidité à l'avenir.

JEL : C42, C82, F31, G12, G15