Principales tendances des statistiques internationales BRI

BIS Quarterly Review  | 
6 juin 2011
PDF full text
 (227kb)
 |  17 pages

Au quatrième trimestre 2010, les créances transfrontières agrégées des banques déclarantes BRI ont diminué, essentiellement du fait d'une forte baisse des prêts aux résidents de la zone euro. En revanche, les créances sur les résidents des économies émergentes ont augmenté pour le septième trimestre consécutif. La majeure partie de la hausse enregistrée sur ces emprunteurs au cours des deux dernières années a pris la forme de financements à court terme.

Au premier trimestre 2011, l'activité s'est intensifiée sur le marché primaire des titres de dette internationaux. Les émissions brutes effectives ont progressé de 20 %, à $2 127 milliards, sous l'effet conjugué d'un rebond saisonnier et d'une reprise de l'activité sous-jacente. Les remboursements n'ayant que légèrement augmenté, les émissions nettes se sont renforcées, passant de $299 milliards au dernier trimestre 2010 à $487 milliards.

Au second semestre 2010, l'encours notionnel des dérivés de gré à gré a augmenté de 3 %, pour atteindre $601 000 milliards à fin décembre. Une grande partie de cette augmentation résulte directement de l'appréciation des principales devises par rapport au dollar plutôt que par une hausse des positions dans les monnaies des contrats. La valeur brute de marché de l'ensemble des contrats a diminué de 14 % et l'exposition brute au risque de crédit a reculé de 7 %, à $3 300 milliards.