Organisation, gouvernance et activités

BIS Annual Economic Report  | 
26 juin 2006
PDF full text
 (736kb)
 |  78 pages

Ce chapitre résume le rôle joué par la BRI dans la coopération internationale en faveur d'une plus grande stabilité monétaire et financière. Il en décrit le cadre institutionnel et présente les diverses activités qui ont marqué l'exercice.

En juin 2005, la structure de gouvernance de la Banque a été renforcée par une modification de ses Statuts, approuvée lors d'une Assemblée générale extraordinaire. Sur les recommandations d'un groupe d'éminents experts juridiques, le poste de Président de la Banque a été supprimé et le mandat du Comité exécutif - reconnu statutairement comme organe consultatif auprès du Directeur Général - a été officialisé. Par ailleurs, les chartes du Conseil d'administration et de plusieurs autres comités opérationnels ont été approuvées.

Début 2006, à l'issue d'une vaste consultation auprès des banques centrales de la région membres de la Banque, la BRI a annoncé plusieurs initiatives visant à tisser des relations plus étroites avec ses partenaires stratégiques en Asie : un programme de recherche sur trois ans consacré aux questions monétaires et financières en Asie-Pacifique ; le développement des activités de l'Institut pour la stabilité financière dans la région ; un élargissement des services bancaires du Bureau de représentation de Hong-Kong RAS.

Les réunions des gouverneurs des banques centrales membres de la BRI qui se tiennent à Bâle tous les deux mois constituent un élément clé du cadre de coopération internationale. La Réunion sur l'économie mondiale fait le point sur la conjoncture économique et financière et s'emploie à cerner les sources de fragilité, tandis que la Réunion des gouverneurs des pays du G 10 et celle des principales économies émergentes abordent des questions d'actualité plus spécifiques. En 2005/06, la Banque a également organisé des réunions spéciales sur des questions pertinentes pour les banques centrales, auxquelles ont été conviés en outre de hauts responsables venant de larges horizons, y compris d'autres institutions et du secteur financier privé.

Parmi les réalisations de l'exercice, il convient de noter que la Banque a élargi le champ des données et étendu la couverture géographique de ses statistiques économiques, monétaires et financières. En mars 2006, une plateforme commune sur les statistiques de la dette extérieure, présentant des données exhaustives émanant des agences nationales, des pays créanciers aussi bien que du marché, a été créée conjointement par la Banque mondiale, la BRI, le FMI et l'OCDE. Depuis début 2006, la BRI assure en outre le secrétariat de l'Irving Fisher Committee on Central Bank Statistics (IFC), forum mondial rassemblant des utilisateurs et des fournisseurs de statistiques dans les banques centrales.

En mai 2005, la BRI a fondé le Forum sur la gouvernance des banques centrales, formalisant ainsi les travaux qu'elle entreprend depuis de nombreuses années pour favoriser la bonne gouvernance des banques centrales en tant qu'institutions au service de l'intérêt public. L'IFC et le Forum sur la gouvernance s'ajoutent aux autres groupes déjà accueillis par la BRI : le Comité de Bâle sur le contrôle bancaire (Comité de Bâle), le Comité des marchés, le Comité sur le système financier mondial (CSFM) et le Comité sur les systèmes de paiement et de règlement (CSPR). La Banque héberge également le secrétariat d'organisations indépendantes : le Forum sur la stabilité financière, l'Association internationale des contrôleurs d'assurance et l'Association internationale de protection des dépôts.

Les comités ont diffusé plusieurs publications importantes durant l'exercice, notamment une révision du dispositif d'adéquation des fonds propres (Comité de Bâle) en novembre 2005, puis, en janvier 2006, des orientations générales pour le développement d'un système national de paiement (CSPR), et une analyse du financement de l'immobilier résidentiel sur le marché mondial (CSFM). En outre, le 75e anniversaire de la BRI, en 2005, a été l'occasion de mieux faire connaître le rôle joué par la Banque, actuellement et depuis sa création, dans la promotion de la coopération financière internationale. En janvier 2006, la BRI a présenté le nouveau format de son site, avec notamment une plateforme de recherche plus développée, qui donne directement accès aux études publiées par les banques centrales participantes.

La Banque a continué à jouer le rôle de contrepartie d'excellente qualité pour les banques centrales dans leurs opérations financières. En outre, elle a rempli des fonctions d'agent et de mandataire pour diverses opérations financières. Créés à l'initiative des banques centrales et autorités monétaires membres de l'Executive Meeting of East Asia-Pacific Central Banks, les deux fonds obligataires Asie (ABF1 et ABF2) sont administrés par la BRI dans le cadre d'un placement collectif à capital variable.

Le bilan de la Banque a augmenté, s'inscrivant à DTS 220,1 milliards fin mars 2006, en hausse de 22 % par rapport à l'exercice précédent. Le bénéfice net du 76e exercice s'est établi à DTS 599,2 millions, contre DTS 370,9 millions l'an passé.