Organisation, gouvernance et activités, États financiers

BIS Annual Economic Report  | 
27 juin 2005
PDF full text
 (231kb)
 |  70 pages

Ce chapitre résume le rôle joué par la BRI dans la coopération internationale en faveur d'une plus grande stabilité monétaire et financière. Il en décrit le cadre institutionnel et présente les diverses activités qui ont marqué l'exercice. En plus de ses activités habituelles, la Banque, qui célèbre son 75eanniversaire en 2005, prépare sa toute première exposition ouverte au public, publie un ouvrage consacré à l'histoire de la coopération entre banques centrales et organise une conférence sur ce thème.

En 2004/05, comme à l'accoutumée, la contribution de la BRI à la coopération internationale s'est surtout appuyée sur les réunions bimestrielles des gouverneurs des banques centrales membres. La Réunion sur l'économie mondiale fait le point sur la conjoncture économique et financière et s'emploie à cerner les vulnérabilités de l'économie mondiale et des marchés financiers. La Réunion des gouverneurs des pays du G 10 et celle - instituée en mars 2005 - des gouverneurs des principales économies émergentes abordent des questions conjoncturelles plus spécifiques. Diverses autres réunions ont été organisées sur des thèmes intéressant les banques centrales, avec, parfois, la participation de responsables venant de larges horizons - hauts représentants d'autres institutions et du secteur financier privé. Pour répondre aux besoins de ces réunions, la BRI a étendu la couverture analytique et géographique de ses statistiques économiques, monétaires et financières. Une nouvelle publication a vu le jour : l'International Journal of Central Banking, avec le soutien d'un grand nombre de banques centrales ainsi que de la BRI.

La Banque a continué d'assurer le secrétariat du Comité de Bâle sur le contrôle bancaire (CBCB), du Comité des marchés, du Comité sur le système financier mondial et du Comité sur les systèmes de paiement et de règlement. Elle s'est aussi employée à soutenir les travaux de plusieurs organisations indépendantes qui ont leur secrétariat à la BRI : Forum sur la stabilité financière, Association internationale des contrôleurs d'assurance et Association internationale de protection des dépôts.

Depuis la publication du dispositif révisé d'adéquation des fonds propres (Bâle II) l'an dernier, le CBCB et la BRI, à travers son Institut pour la stabilité financière, fournissent une large assistance aux autorités de réglementation et de surveillance pour préparer la mise en œuvre de Bâle II.

La BRI est une contrepartie d'excellente qualité pour les banques centrales dans leurs opérations financières, grâce aux caractéristiques essentielles de sécurité et de liquidité de ses services d'intermédiation de crédit. Elle a par ailleurs rempli des fonctions d'agent et de mandataire dans le cadre de diverses opérations financières. Elle est l'administrateur du deuxième Fonds obligataire Asie (ABF2), lancé en décembre 2004 (après ABF1 en 2003) par les banques centrales et autorités monétaires membres du groupe EMEAP.

Sur l'exercice, le bilan de la Banque a progressé de 7,5 % par rapport à 2003/04, pour s'établir à DTS 180,5 milliards. Du fait, en grande partie, d'une baisse du niveau moyen des taux d'intérêt, qui a réduit les produits relatifs aux titres de placement sur fonds propres de la Banque, le bénéfice net a diminué de 25 % par rapport à l'exercice précédent.