Système financier : analyse sectorielle

BIS Annual Economic Report  | 
27 juin 2005
PDF full text
 (659kb)
 |  20 pages

Les banques et les sociétés d'assurances du monde industrialisé ont encore renforcé leurs résultats sur la période analysée. La baisse des coûts, l'élévation de la qualité de crédit et les revenus confortables de l'activité de détail ont contribué à l'augmentation des bénéfices. Des améliorations structurelles se sont traduites par des résultats en progrès également dans les juridictions où des difficultés étaient apparues. Avec l'abondance des liquidités, la quête de rendement a encore comprimé les marges de crédit et les banques d'affaires ont continué à prendre des risques. Les fonds spéculatifs ont attiré un gros volume de capitaux, mais leurs résultats se sont tassés.

Il reste que le secteur financier est exposé à d'importants risques macroéconomiques, liés aux effets potentiels d'une hausse des taux d'intérêt, à travers une baisse des prix immobiliers et une contraction de la dépense des ménages. Dans l'environnement actuel, il importe de développer un dispositif macroprudentiel, en particulier pour la détection des vulnérabilités systémiques et le calibrage des outils prudentiels.