Contraction de l'endettement après une crise

6 septembre 2010

Une crise financière débouche souvent sur une longue période de contraction de l'endettement du secteur privé non financier. L'étude montre que cela est avéré pour 17 des 20 crises bancaires systémiques qui ont été précédées d'une brusque augmentation du crédit, le ratio dette/PIB retombant, en moyenne, de 38 points de pourcentage pour s'approcher de son niveau d'avant l'envolée. Si l'on doit se fier aux données historiques, il faut donc s'attendre à une accentuation de la contraction de l'endettement du secteur privé, en particulier des ménages, enregistrée depuis la fin de la récente crise. Il est difficile d'évaluer le coût de ce phénomène, en termes de déficit de croissance, mais il y a tout lieu de penser qu'il n'est pas nécessairement très élevé, sous réserve que soient résolus les problèmes du secteur bancaire qui ont mené à la crise.

JEL : E21, E51