Récentes améliorations apportées aux statistiques BRI

17 septembre 2017

La BRI s'emploie à étoffer régulièrement son offre de statistiques afin de soutenir l'analyse des questions de stabilité monétaire et financière, en étroite coordination avec des banques centrales, d'autres autorités nationales et des organisations internationales.

L'exposition au risque de change représente, pour les économies, une source potentielle de fragilité qui a fait l'objet d'une attention croissante ces dernières années, et la deuxième phase de l'initiative sur le déficit d'information (DGI) menée avec l'aval du G20 (BRI, CSF, FMI (2015) ; CSF et FMI (2017)) vise à remédier aux lacunes statistiques en la matière.

Parallèlement au présent Rapport trimestriel, la BRI lance la publication de nouvelles données sur les taux de change, la répartition des positions transfrontières par monnaie et la dette en devises. En particulier, la BRI propose les nouvelles séries suivantes de statistiques : 

  • une répartition des prêts et dépôts transfrontières par monnaie, d'après ses statistiques bancaires territoriales (LBS) ;
  • des estimations, au niveau national, du crédit total en dollar, en euro et en yen, dans le cadre de ses indicateurs de liquidité mondiale ; et
  • des séries chronologiques longues sur les taux de change bilatéraux d'environ 190 économies face au dollar.

La BRI continue par ailleurs d'améliorer son offre de statistiques et d'outils statistiques dans d'autres domaines. Dans le cas de la présente édition, la BRI :

  • lance une série chronologique longue sur les taux directeurs des banques centrales de 37 pays ainsi que ceux de la zone euro ; les chiffres remontent dans certains cas jusqu'à 1946 ; et
  • améliore les outils proposés sur son site internet pour l'analyse des LBS.