Principales tendances des flux financiers mondiaux

17 septembre 2017
  • Les créances bancaires internationales ont continué d'augmenter au premier trimestre 2017, à la faveur d'une croissance de 2,8 % en glissement annuel des créances sur le secteur non bancaire. Pour la première fois depuis le premier trimestre 2015, les créances interbancaires ont enregistré une hausse sur un an.
  • Le stock de titres de créance internationaux a crû de 4,1 % en glissement annuel au deuxième trimestre 2017, sous l'effet d'une augmentation des émissions nettes du secteur non bancaire.
  • La croissance du crédit libellé en euro à destination du secteur non financier hors de la zone euro s'est redressée, tirée par une hausse de 12,3 % des prêts bancaires sur l'année se terminant fin mars 2017.
  • À cette date, l'encours de crédit en dollar envers les entités non bancaires des économies de marché émergentes (EME), à 3 400 milliards de dollars, affichait une croissance intégralement attribuable à la progression des émissions de titres de créance.
  • Les ratios crédit/PIB sont restés bien supérieurs à leurs niveaux tendanciels dans un certain nombre de juridictions, dont le Canada, la Chine et Hong Kong RAS. Dans la plupart des cas, ces écarts crédit-PIB importants ont coïncidé avec des écarts de prix immobiliers supérieurs aux seuils critiques.
  • L'encours de la dette publique des EME a doublé depuis 2007 (voir l'encadré), en raison de l'accélération des émissions de titres de créance. L'augmentation de la dette s'est accompagnée d'un allongement des échéances moyennes et d'un recours plus fréquent aux instruments à taux fixe.