Rapport trimestriel BRI, décembre 2014

7 décembre 2014

Rapport trimestriel BRI, décembre 2014 : Des marchés dynamiques, mais fragiles ?

Évolutions sur les marchés bancaires et financiers internationaux

Des marchés dynamiques, mais fragiles ?
Les marchés restent dynamiques malgré le pic de volatilité observé mi-octobre dans la plupart des classes d'actifs. Ce bref recul de l'appétit pour le risque a traduit une incertitude croissante face aux perspectives économiques mondiales et à l'orientation des politiques monétaires, tout autant qu'une exacerbation des tensions géopolitiques. Les pressions à la vente s'intensifiant, les marchés ont temporairement perdu de leur liquidité, ce qui a amplifié les mouvements observés. More...
Principales tendances ressortant des statistiques internationales BRI
L'activité bancaire internationale a progressé pour le deuxième trimestre consécutif entre avril et juin 2014, regagnant une partie du terrain perdu en 2012 et 2013. Cette dernière hausse trimestrielle a fait passer le taux de croissance annuelle des créances transfrontières en territoire positif pour la première fois depuis la fin 2011, à 1,2 % pour l'année se terminant fin juin 2014. More...

Études

Les variations de change déterminent la composition des réserves
Une énigme de longue date, en finance internationale, est la pérennité de la part du dollar dans les réserves de change - celle-ci reste en effet supérieure à 60 %, alors que l'économie des États-Unis représente désormais moins d'un quart du PIB mondial. Nous estimons que le poids du dollar dans les portefeuilles reflète plutôt la part de la production mondiale issue de pays dont ... More...
Titrisation : la structure en tranches concentre l'incertitude
Même lorsque les actifs titrisés sont simples, transparents et de haute qualité, l'évaluation des risques qu'ils présentent reste empreinte d'incertitude, d'où la nécessité de mesures visant à prévenir les problèmes de sous-capitalisation. Dans la mesure où ce sont les tranches de rang intermédiaire qui présentent le degré d'incertitude le plus élevé, les mesures de précaution à leur appliquer devraient être substantielles et, proportionnellement, bien plus étendues que celles applicables à l'ensemble du lot d'actifs sous-jacents. More in English...
Modèles opérationnels du secteur bancaire
En nous appuyant sur les caractéristiques de bilan de 222 banques internationales et en mettant en oeuvre une approche guidée par les données, nous identifions trois modèles opérationnels. Nous constatons que les établissements qui exercent essentiellement des activités de banque commerciale affichent des coûts plus bas et des bénéfices plus stables que les établissements qui sont plus impliqués dans les activités de marché, principalement le négoce. More...
Entreprises non financières des économies de marché émergentes et flux de capitaux
Les entreprises non financières des économies de marché émergentes (EME) ont sensiblement augmenté leur financement extérieur par émission de titres de dette à l'étranger. Lorsqu'une filiale à l'étranger d'une entreprise non financière a recours à ce type de financement, elle a ensuite trois voies possibles pour rapatrier les fonds dans son pays d'origine : prêt direct à l'entreprise mère (flux intragroupe), octroi d'un crédit à des entités non apparentées (flux interentreprises) ou dépôt transfrontière auprès d'une banque (flux des dépôts d'entreprises). Comme le montre l'analyse des balances des paiements, ces trois types de flux transfrontières à destination des EME se sont fortement accrus ces dernières années. S'ils se révélaient davantage motivés par des opérations financières que par des activités économiques réelles, ces flux pourraient devenir une source de préoccupation quant à la stabilité financière. More in English...

Les encadrés à part