Les marchés sous l'influence de l'assouplissement monétaire

3 juin 2013

La poursuite de l'assouplissement monétaire a incité les intervenants de marché à faire abstraction des signes d'un ralentissement de la croissance mondiale. La cascade de nouvelles économiques négatives, entre mi-mars et mi-avril, n'a guère interrompu la montée du cours des actions dans les économies avancées. De nouvelles mesures d'assouplissement, bientôt suivies par une amélioration des perspectives américaines début mai, ont revigoré le marché, entraînant les principaux indices boursiers vers de nouveaux sommets.

En avril, la Banque du Japon a surpris les marchés en annonçant un nouveau plan ambitieux d'assouplissement monétaire, déclenchant une baisse du cours de change et une envolée du cours des actions, laquelle a toutefois accentué la vulnérabilité de la valorisation des actions face à l'évolution du sentiment du marché, comme en témoigne le récent épisode de volatilité. Cette annonce a aussi entraîné de fortes variations de prix sur le marché des obligations d'État japonaises, tandis que les investisseurs évaluaient les effets des achats publics sur les rendements au regard de la hausse de l'inflation attendue à terme.

Cette nouvelle phase d'accommodation dans les grandes monnaies a rejailli sur les marchés financiers mondiaux. La perspective de rendements très faibles sur les principaux marchés obligataires a poussé les investisseurs vers les obligations européennes moins bien notées, les titres des économies émergentes et la dette d'entreprise.