Catastrophes naturelles et réassurance mondiale : étude des interrelations

10 décembre 2012

Les catastrophes naturelles qui occasionnent de lourdes pertes se multiplient depuis quelques décennies, 2011 étant l'année la plus coûteuse jamais enregistrée. La présente étude se propose d'examiner comment le risque est transféré au sein du secteur mondial de l'assurance et au-delà et d'évaluer les interrelations financières qui en découlent. Ainsi, la rétrocession et la titrisation permettent de partager les risques avec d'autres établissements et le marché financier tout entier. Si ces interrelations paraissent ténues du fait que l'essentiel du risque est conservé au sein du marché mondial de l'assurance, elles méritent l'attention en raison de leurs ramifications possibles et des rapports de dépendance qu'elles induisent.

JEL : G22, L22, Q54.