Risque de contrepartie et encours des contrats CDS

13 décembre 2010

Nicholas Vause

Fin 2007, après plus d'une décennie de croissance rapide, l'encours des contrats dérivés sur défaut (CDS) culminait à près de $60 000 milliards. Depuis, il a pratiquement décru de moitié, même si l'activité sur ce segment a continué de progresser. Cette baisse de l'encours est la conséquence des multiples mesures prises pour réduire le risque de contrepartie,  notamment  l'annulation de plus de $65 000 milliards de positions opposées.

JEL : G23, G28