Tests de résistance macroéconomiques à l'épreuve des crises bancaires : enseignements

7 décembre 2009

Les tests de résistance macroéconomiques effectués avant la crise n'ont pas souvent - voire jamais - fait apparaître de faiblesses significatives. L'étude examine les raisons de cette défaillance en comparant avec les faits, sur la base d'un large échantillon de crises bancaires, les données produites par des tests de résistance simples. Les résultats montrent que, souvent, les hypothèses structurelles sous-tendant les modèles ne correspondent pas à l'évolution de la croissance de la production, avant, pendant et après la crise. De plus, sauf si les conditions macroéconomiques sont déjà détériorées avant le déclenchement de la crise, l'immense majorité des scénarios de crise fondés sur des données historiques ne sont pas suffisamment pessimistes. Enfin, les modèles ne sont pas robustes, car les relations statistiques ont tendance à se rompre en période de crise. Ces résultats devraient avoir d'importantes conséquences pour la conception et la conduite des tests de résistance à l'avenir.

JEL: E44, G01, G17.