VI. Comprendre la mondialisation

25 juin 2017

La mondialisation économique a contribué à une élévation substantielle des niveaux de vie et à la diminution de la pauvreté au cours des cinquante dernières années. Le renforcement de l'intégration commerciale va de pair avec celui de l'intégration financière : les échanges internationaux reposent sur des liens financiers, mais ils en créent également. Ensemble, le commerce mondial et la finance internationale ont renforcé la concurrence et assuré la diffusion des technologies, soutenant les gains d'efficacité et la productivité globale. Comme toute autre forme de transformation économique de grande portée, la mondialisation présente des défis. Elle a, par exemple, coïncidé avec une augmentation des inégalités de revenu dans certains pays, même s'il apparaît que les avancées technologiques en ont été la principale cause. En outre, l'ouverture financière expose les économies à des influences extérieures susceptibles de les déstabiliser. Des politiques intérieures bien pensées peuvent optimiser les bénéfices de la mondialisation et réduire les coûts d'adaptation. La coopération internationale doit par ailleurs venir en complément de ces politiques pour faire face à ces liens d'interdépendance mondiaux. Parachever les réformes financières internationales constitue une priorité. Des monnaies internationales requièrent une coopération internationale, une gestion des crises efficace et une prise en compte plus systématique des risques de contagion et des effets de retour transfrontières.