Restaurer la viabilité des finances publiques

24 juin 2012

Les États connaissant des difficultés budgétaires ont perdu leur statut d'émetteur sans risque - et les avantages économiques qu'apporte un tel statut - à un rythme alarmant. Or, la disponibilité d'actifs sûrs contribue au bon fonctionnement des marchés financiers et facilite la conduite de la politique monétaire. Un État dont la dette est pratiquement dépourvue de risque de crédit dispose d'une grande marge de manoeuvre pour appliquer des politiques contracycliques de stabilisation de l'économie. Pour rétablir l'offre d'actifs sans risque, les gouvernements doivent adopter des mesures convaincantes destinées à réduire les déficits et faire face à la hausse prévue des engagements à long terme. Dans certains pays, une action immédiate s'impose pour réformer en profondeur le secteur public et éliminer les obstacles structurels à la croissance. Tous les États doivent s'employer à éviter l'apparition d'interactions négatives entre secteur financier et risque souverain, et constituer des réserves budgétaires lorsque la conjoncture est favorable.