Remédier à l'insuffisance de données pour mieux mesurer le risque systémique

26 juin 2011

La crise financière a mis en lumière des carences dans les données et les cadres analytiques utilisés pour évaluer le risque systémique, ce qui a entravé les efforts déployés par les autorités en vue d'identifier les vulnérabilités et d'y remédier. Pour s'acquitter de leur tâche, elles doivent disposer d'un tableau plus complet et plus précis du système financier, considéré sous des angles différents. Ce tableau, pour rendre compte des bilans sectoriels et de leur interaction globale, devra s'appuyer sur un plus large échange des données établissement par établissement au sein de chaque juridiction, mais aussi entre elles. Certes, ces données et cadres analytiques améliorés n'empêcheront pas les futures crises ; l'expérience laisse penser, toutefois, que les améliorations qui seront apportées permettront aux autorités et aux marchés de repérer des vulnérabilités jusqu'alors passées inaperçues et de détecter beaucoup plus vite celles qui pourraient se faire jour.